Lettre d’information n°82

Comme Philippe RYSMAN nous l’avait annoncé, notre Président n’a pas sollicité le renouvellement de son mandat lors du conseil d’administration du 26 avril. Après quatre années consacrées en partie à l’animation de notre réseau, Philippe a souhaité s’impliquer différemment dans l’ANCCAS.

Au cours de ses quatre années de mandat, nous avons pu tous apprécier sa connaissance des dossiers et sa maîtrise de nombreux sujets. Au delà de ses compétences techniques, c’est son style sobre et efficace qui a marqué chacun d’entre nous. Comment ne pas lui dire merci pour le temps et l’énergie consacrés à nos CCAS, leurs usagers et leurs agents.

Quelques semaines avant notre congrès de LIMOGES, Philippe m’avait contacté pour m’encourager à me porter candidat à la présidence de notre association. Après avoir obtenu l’accord du Président du CCAS de TOURS (Région Centre), j’ai proposé mes services à notre conseil d’administration qui m’a désigné. C’est à ce titre que je me présente à vous aujourd’hui.

Directeur Territorial,  j’ai fait toute ma carrière en CCAS. J’ai débuté comme directeur d’EHPA il y a presque 25 ans à MONTFORT sur MEU, en Bretagne, puis j’ai créé et dirigé plusieurs EHPAD avant de devenir Directeur du CCAS de TOURS en 1997.

J’ai accepté la Présidence de notre association, sensible à la confiance qui m’est ainsi témoignée, parce que je sais pouvoir compter sur l’implication très forte des membres de notre CA au premier rang desquels notre Première Vice-Présidente, Mireille RIGAL et nos trois Vice-Présidents, Yves CAMPER, François FOUGERE et ….Philippe RYSMAN. Avec tous les autres membres du Conseil d’Administration nous formons une équipe soudée pour assurer votre représentation auprès de différentes instances en premier lieu l’UNCCAS au conseil d’administration duquel nous vous représentons.

Comme vous le savez le prochain grand rendez vous de l’ANCCAS sera notre congrès des 1,2 et 3 octobre 2008 à LA ROCHELLE. Après le succès du congrès de LIMOGES et l’accueil de qualité que nous ont réservé Marie Louise MONDOLY et son équipe, le défi relevé par Gildas MANCHEC n’est pas mince, mais nul doute qu’il va y travailler dur ! D’ici là, les élections nationales et locales nous auront certainement donné matière à débattre dans le respect des règles de neutralité qui s’imposent à notre association.

 

Consultez la Lettre d’information n°82

imprimer