Lettre d’information n°88

Chronique d’une catastrophe annoncée …

La hausse vertigineuse du coût de certaines denrées alimentaires précipite les plus déshérités vers plus de pauvreté encore. Des émeutes de la faim éclatent annonciatrices de catastrophes humanitaires et de conflits armés.

Pourquoi le blé, le riz, le soja et bien d’autres produits alimentaires de première nécessité augmentent- ils de cette façon en quelques mois ? Des causes multiples nous dit- on que pourtant personne ne semble avoir vues venir. Les instances internationales réfléchissent à des plans d’action pendant que des populations entières s’enfoncent dans la misère. Vous et moi n’y pouvons rien ou si peu !

La hausse du coût des produits alimentaires frappe de plein fouet les titulaires des minima sociaux et les travailleurs pauvres. Ajouter aux augmentations du coût des énergies,cette inflation des produits de consommation courante met à bas l’équilibre déjà si fragile du budget des RMISTES ,des titulaires de l’AAH ,de l’API ou du minimum vieillesse et de tous ceux à qui leur travail ne donne pas un salaire décent. Si, comme certains économistes l’annoncent, les augmentations de prix continuent alors le risque est grand de voir basculer nombre de nos concitoyens de la précarité dans la misère. Acteurs de l’action sociale de proximité nous sommes en première ligne.

Soyons vigilants.

 

Consultez la Lettre d’information n°88

 

imprimer