Lettre d’information n°91

Chaque jour on annonce des fermetures d’entreprises, des licenciements, des mises en chômage technique…..Après la crise financière et sa valse des milliards quelque peu abstraite pour le commun des mortels, voici venue la crise économique avec ses cohortes de chômeurs, de familles en difficulté et de fins de mois difficiles.

Les publics des CCAS sont les premiers frappés par cette crise. Les plus démunis voient tout simplement reculer l’horizon incertain de jours meilleurs. Les travailleurs pauvres craignent de devenir des pauvres sans travail et de basculer dans l’exclusion. Les titulaires des minima sociaux voient fondre leur pouvoir d’achat depuis des mois. Martin HIRSCH nous a dit aux journées techniques de l’UNCCAS que les dépenses contraintes des 12 millions de Français aux revenus modestes (loyer, énergie, assurances, remboursements etc..) sont passées en quelques années de 50 pour cent de leurs revenus à 75 pour cent. On imagine aisément leur impossibilité à boucler les fins de
mois.

Nos CCAS sont aux premières loges de la dégradation de la situation socio-économique car nous sommes l’échelon de proximité de l’action sociale .Sans aucun doute il va falloir faire face à un accroissement significatif des demandes d’aide sociale facultative. Sans aucun doute l’équilibre budgétaire de certains CCAS sera difficile à trouver. Mais sans aucun doute les CCAS, que certains pensaient voués aux oubliettes, devront répondre aux besoins les plus urgents et permettre à nos concitoyens les plus exposés à la crise de traverser cette tempête en l’attente de jours meilleurs que chacun espère prochains.

En 2009 nous aurons besoin d’un réseau de cadres solidaires pour imaginer les réponses à la crise sociale qui s’annonce. L’ANCCAS est votre réseau. Il vous appartient de le faire vivre. Il vous appartient localement de vous réunir avec tous les collègues qui le souhaitent autour du délégué régional que vous vous choisissez.

Les temps vont être durs…..mais l’union fait la force !

 

Consultez la Lettre d’information n°91

imprimer