Ouvrage “La tâche de vin” de Didier LAHAIS

LAHAIS

 

 

 

 

 

C’est un court roman, situé dans une ville de province.

Stéphane, le narrateur, a la cinquantaine. Il a glissé dans la vie sans problèmes et sans trop de questions. Tout s’est apparemment toujours bien passé, dans la tiédeur. Jeunesse, études, travail, famille. L’anecdote qui ouvre le livre –la réaction de Jérôme, son supérieur hiérarchique, quand une jeune serveuse renverse du vin sur sa chemise blanche – fait naître la tempête que sans doute il renfermait en lui. Pourquoi ce travail, pourquoi cet évènement, pourquoi vouloir que des gens aux intérêts si éloignés se rencontrent ? La cohésion sociale,  le « vivre ensemble » comme dit la présidente de l’association qui l’emploie ne serait-elle au bout du compte que le faux nez de l’ordre social ? Que rien ne change, que tout reste en l’état dans les hiérarchies sociales mais que tous s’entendent, s’apprécient, s’aiment, dans une sorte d’œcuménisme des quartiers ! Qui cela sert-il ? Lesquels y ont intérêt ?

Une critique des airs du temps et des langages creux, des hypocrisies sociales et des faux progrès. De l’ironie, de la révolte, parfois de l’humour. Une langue poétique au lyrisme contenu avec une question en toile de fond reprise à  Abd Al Malik : “… Que vaut une fraternité qui tourne le dos à l’égalité ? ”

Ce roman peut être commandé directement chez l’éditeur :

http://www.lapartcommune.com/dhtml/resultat_recherche.php?keywords=la+tache

imprimer